Droit de visite et d'hébergement : Garde alternée et droit de visite des grands parents, le cabinet de Marcq-en-Baroeul vous répond

Droit de visite et d'hébergement

Il existe différents modes de garde pour les enfants. La résidence habituelle des enfants peut être fixée chez l'un des parents, et corrélativement un droit de visite et d'hébergement est organisé en faveur de l'autre parent. La résidence peut aussi être fixée alternativement au domicile de chacun des parents. Il s'agit de la résidence alternée, communément appelée garde alternée ou garde partagée. Votre Avocat, Sandrine ROZWADOWSKI, inscrit au Barreau de LILLE, installée à LA MADELEINE, à proximité de MARCQ-EN-BAROEUL, ROUBAIX, TOURCOING, MONS-EN-BAROEUL, WAMBRECHIES, VILLENEUVE D'ASCQ vous conseillera et vous expliquera les conditions de la mise en place de tel mode de garde selon les circonstances de l'espèce.

Enfin, il existe un droit de visite des grands-parents qui fait partie des droits des grands-parents qui doivent être défendus.

La mise en place d'une résidence alternée plus communément appelée garde alternée ou garde partagée

Aujourd'hui, les demandes de garde alternée se font plus nombreuses. En effet, les pères se sentent de plus en plus impliqués dans la vie quotidienne de leur enfant et revendiquent leur droit de père. Les mères y voient aussi un intérêt certain pour les enfants et mesurent la chance pour un enfant de voir sa mère et son père à temps égal.

Cependant, la garde partagée ne peut pas se mettre en place pour tous les enfants. Cela dépendra beaucoup du contexte de la mise en place de la résidence alternée, selon qu'il sera conflictuel ou non, et de critères qui seront définis par le juge.

Ainsi, la résidence alternée demandée d'un commun accord par les parents a de fortes chances d'être entérinée par le juge aux affaires familiales.

En revanche si elle est désirée par l'un et rejetée par l'autre, il faudra construire un dossier mettant en évidence un certain nombre de critères favorisant ou non la mise en place d'une garde alternée. Sandrine ROZWADOWSKI, vous aidera à constituer un dossier en demande ou en défense.

Ainsi, il est important de nourrir une bonne entente entre les deux parents. Le couple parental doit absolument survivre dans l'intérêt de l'enfant. Cela est nécessaire pour une communication de qualité au sujet de l'enfant d'une semaine à l'autre, pour son épanouissement et ses intérêts.

Garde alternée et distance : les parents souhaitant mettre en place une garde partagée devront résider à une faible distance l'un de l'autre car l'enfant sera scolarisé à proximité des domiciles des parents, le but étant d'éviter des temps de trajets trop longs et épuisants pour l'enfant.

Les parents devront démontrer qu'ils peuvent s'organiser au quotidien, notamment au niveau professionnel, pour assurer la prise en charge des enfants.

Droit de visite et d'hébergement du père ou de la mère

Lorsque la résidence habituelle des enfants est fixée chez l'un des deux parents, un droit de visite et d'hébergement est organisé pour l'autre parent qui accueillera l'enfant sur des périodes définies. Il s'agit souvent d'un week-end sur deux et la moitié des vacances.

Le droit de visite et d'hébergement peut s'aménager plus largement en l'étendant à un milieu de semaine sur deux, du mardi soir au mercredi soir par exemple, ou même à tous les milieux de semaine. Il n'y a pas de schéma définitif, et le juge aux affaires familiales peut définir dans une certaine mesure un droit de visite et d'hébergement personnalisé.

Si vous n'avez pas de possibilité d'hébergement, il est possible de mettre en place un droit de visite sans hébergement, à la journée.

Le droit de visite des grands-parents

Le droit de visite des grands-parents est un domaine très sensible en droit de la famille. Lorsque les droits des grands-parents à entretenir une relation régulière avec leurs petits-enfants sont bafoués, l'ensemble des personnes concernées sont souvent en très grand conflit, et l'intérêt supérieur des enfants doit être préservé au mieux.

La procédure permettant d'accorder un droit de visite et d'hébergement aux grands-parents est très particulière et nécessite l'intervention d'un avocat.

Bien souvent les grands-parents obtiennent gain de cause, sauf s'ils alimentent eux-mêmes le conflit, dénigrent les parents devant les petits-enfants, ce qui serait contraire à l'intérêt de ces derniers.

N'hésitez pas à consulter votre avocat, Sandrine ROZWADOWSKI, en vous rendant sur la page contact.

Contact

Consultez également :